CC Pays du beaujolais

Edité le 20/11/2017

Accueil > Créer en Pays Beaujolais > La filière Bois et Forêt

La filière Bois et Forêt

Le Bois/Forêt, une filière qui ne manque pas de ressources !

Le bois de la forêt Beaujolaise est un formidable gisement de matière première renouvelable, écologique et en pleine expansion. La forêt Beaujolaise est localement une source d'activités économiques et d'emplois directs et indirects liés à la filière bois/forêt.

 

En Pays Beaujolais, les sapins côtoient les vignesAvec plus de 46 000 hectares de forêt (soit environ 30% du territoire), le Pays Beaujolais est la plus grande région forestière du département du Rhône. La forêt Beaujolaise se situe en grande partie dans l'ouest du territoire, là où les conditions sont favorables à la production de résineux (climat à tendance montagnarde et sols présentant d'excellentes aptitudes forestières, notamment pour la production de résineux). Mais il arrive fréquemment que les vignes se trouvent en lisière de la forêt.


La forêt Beaujolaise

Les particularités de la forêt Beaujolaise

Le Douglas, est l'essence d'arbre la plus répandue dans le Beaujolais, car il s'agit d'une essence à la vitesse de croissance et aux qualités technologiques remarquables et reconnues.

Ce qui fait la particularité de la forêt Beaujolaise, c'est qu'elle est privée à 95% et publique à seulement 5%. Il y a donc de très nombreux propriétaires forestiers en Beaujolais. Plusieurs centaines de ces propriétaires, sont adhérents à l'Union des Forestiers Privés du Rhône. D'autres sont des coopérateurs (COFORET) engagés la plupart du temps dans un contrat "qualité des chantiers" par la norme ISO 14 001. Enfin, nombreuses sont les Entreprises de Travaux Forestiers (ETF) et les scieries modernes à être qualifiées d'importantes utilisatrices de résineux.

 

Peuplement de la forêt Beaujolaise

La plupart du temps, la répartition des essences d'arbres se fait en fonction des conditions climatiques et pédologiques. Ce sont pour ces raisons qu'en Pays Beaujolais on retrouve les résineux en grande majorité à l'ouest du territoire et les feuillus à l'est.Forêt de Douglas du Mont St Rigaud

 

25 800 hectares sont couverts de résineux, ce qui représente environ 60% de la forêt Beaujolaise. Qui se répartissent comme il suit :

  • Douglas à 50%
  • Sapins à 43%
  • Autres résineux à 7%

17 800 hectares sont plantés de feuillus, soit environ les 40% restants de la forêt Beaujolaise. Une forêt diversifiée et pleine de ressourcesQui se répartissent comme il suit :

  • Chênes à 53%
  • Divers à 23%
  • Frênes à 12%
  • Châtaigniers à 12%



Innovation: un outil pour mieux gérer la forêt Beaujolaise

Découvrez le site de Géoforêt : un outil de cartographie interactive en ligne pour gérer et communiquer sur la forêt du Pays Beaujolais.

Les 3 objectifs principaux de ce formidable outil est de favoriser :

  • une gestion personnalisée au service des propriétaires,
  • la diffusion d'informations sur la filière bois/forêt du Pays Beaujolais,
  • l'optimisation logistique pour les professionnels de l'amont de la filière.

Site GéoForêt
www.geoforet.com

 


Un Pôle d'Excellence Rurale sur le Bois en Beaujolais

En 2006, la Communauté de Communes de la Haute Vallée d'Azergues, au nom du Beaujolais Vert, a été officiellement labellisée "Pôle d'Excellence Rurale" par la DIACT. Il s'agit d'un appel à projet mené par le Ministère de l'Intérieur et de l'Aménagement du Territoire, au service d'une ambition pour les territoires ruraux.

Ce PER Beaujolais est basé sur la Valorisation des ressources Bois des Monts du Beaujolais. Il comporte 3 volets :

  • Création d'une plateforme de broyage de bois et de fabrication de plaquettes forestières. C'est la coopérative COFORET qui est en charge de cette action qui a pour objectif d'offrir un volume important de plaquettes afin d'alimenter les chaufferies bois (chaudières domestiques et industrielles).
  • Étude et mise en place d'un maillage de micro-plateformes de stockage sur le territoire des Monts du Beaujolais. Ces micro-plateformes doivent permettre le recyclage des déchets bois et des résidus de matières premières végétales pour fournir de la matière première aux unités de cogénération.
  • Projet de cogénération piloté par FIBOIS. La mise en place d'une unité de cogénération, c'est à dire récupération, vise à valoriser les produits connexes et les déchets bois créés par les différentes productions bois, en les transformant en énergie. Ce projet a été remplacé en 2008 par la construction de 3 chaufferies au bois (MFR de Lamure, Mairie d'Amplepuis et Mairie de Thizy).

Coupe de bois au Mont St Rigaud Scierie Plaquettes de Douglas


Sites Web Bois/Forêt en Pays Beaujolais

ONF : Office National des Forêts

FIBOIS Rhône : Association Interprofessionnelle du Bois

COFORET : Coopréative Forestière du Centre Est de la France

CRPF Rhône-Alpes : Centre Régional de la Propriété Forestière de Rhône-Alpes

 

Sources : CRPF, Coforêt, FIBOIS, ONF, ...