CC Pays du beaujolais

Edité le 25/09/2017

Accueil > Infos pratiques > Les Acteurs du Pays > Les Rivières du Pays Beaujolais > Syndicat de Rivière Azergues > L'actualité des actions

L'actualité des actions

Soucieu de vous permettre de vous tenir informé sur ce qui se passe sur votre territoire, le Syndicat de rivière Azergues vous propose de suivre l'actualité sur :

 

Si vous souhaitez découvrir les richesses du patrimoine de la vallée, venez lire les articles concernant l'Azergues !

 

Les actions du Syndicat de rivière Azergues

Les actions

L'ETABLISSEMENT DE PLANS DE DESHERBAGE COMMUNAUX

 

Le bassin versant de l'Azergues est soumis à une forte pression polluante par les produits phytosanitaires, en particulier les désherbants, de différentes origines (agricole et non agricole).

 

Si l'agriculture représente le principal consommateur en volume, l'utilisation de produits phytosanitaires par les collectivités locales pour l'entretien de leurs espaces publics peut s'avérer dangereuse pour la santé humaine et néfaste à la vie des organismes aquatiques.

En effet, le désherbage chimique des surfaces imperméabilisées entraîne inévitablement une pollution des eaux de pluie qui rejoignent rapidement les milieux aquatiques, via les réseaux d'assainissement.

 

Outre les enjeux environnementaux et de santé publique, la perspective d'interdiction d'emploi de désherbants chimiques qui se profile à l'horizon 2017 pour les collectivités (et 2019 pour les particuliers) renforce cette nécessité de proposer des solutions alternatives qui soient les plus efficientes possibles, de manière à les rendre acceptables et donc durables.

 

Dans le cadre de son nouveau programme d'action opérationnel contractualisé avec l'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse, le Syndicat Mixte pour le Réaménagement de la Plaine des Chères et de l'Azergues (SMRPCA) s'est engagé dans la mise en œuvre d'opérations visant à prévenir et lutter contre les pollutions diffuses non agricoles et notamment l'élaboration de plans de désherbage communaux (Action A2.1 du Contrat de Bassin Azergues).

 

Le plan de désherbage est un outil d'aide à la décision qui permet de mettre en place des modes de désherbage différenciés, plus sûrs pour la santé des applicateurs et des habitants et plus respectueux de l'environnement.

 

Il constitue également une condition indispensable pour l'obtention d'aides de l'Agence de l'Eau RMC (jusqu'à 80%) à l'achat du matériel nécessaire à la mise en œuvre des nouvelles pratiques de désherbage.

 

 

L'accomplissement de cette action, qui porte sur une trentaine de communes, reposera sur l'engagement volontaire des municipalités (suivez l'avancement de cette action avec la carte des plans de désherbage).

 

 

En complémentarité avec cette opération, les communes peuvent s'engager dans la charte régionale d'entretien des espaces publics « Objectif zéro pesticides », instaurée par la DRAAF Rhône-Alpes et les Agences de l'Eau, et animée par la FREDON Rhône-Alpes.

 

 

 

 

 

retour au sommaire

 

La gestion et le suivi

ALERTE AUX CRUES, UN DISPOSITIF DESORMAIS BIEN RODE

 

Le lundi 25 novembre 2013 était lancé, à l'initiative de la commune de l'Arbresle et en partenariat avec le Syndicat des Rivières Brévenne-Turdine (SYRIBT) un exercice combiné d'alerte aux crues. A 17h00, la commune de l'Arbresle lançait un message d'alerte à destination des communes situées en aval, à la confluence de l'Azergues et de la Brévenne.

 

Hormis pour les communes de Châtillon et de Civrieux d'Azergues où quelques difficultés ont été rencontrées pour joindre les sentinelles au téléphone, le message d'alerte a transité rapidement jusqu'à Anse dont le représentant appelait le Président du syndicat de rivière à 18h10 pour confirmer la bonne réception du message. La transmission de l'alerte d'un bout à l'autre de la basse Azergues s'est donc opérée en 70 minutes, soit un délai de transmission de 7 minutes entre chacune des 10 communes impliquées. Ce délai peut sans doute être encore légèrement réduit mais est en soi satisfaisant ; il devrait en effet permettre aux communes, en cas d'alerte réelle, de prendre leurs dispositions avant l'arrivée de l'onde de crue pour limiter les dommages.

 

Ce 3ème exercice d'alerte depuis la création fin 2009 du dispositif « Vigie crues » dans le bassin versant de l'Azergues confirme ainsi son efficacité et sa pérennité dans le temps. Bien que 2013 ne soit pas encore terminé, il semble que cet exercice vienne clore une année hydrologique plutôt calme du point de vue des crues. En effet, à part un évènement orageux survenu le 30 avril en haute Azergues et qui a donné lieu à une montée éclair des eaux limitée à la commune de Claveisolles, aucune crue notable n'a affecté le réseau hydrographique au cours de cette année. Ce calme ne doit cependant pas endormir notre vigilance car l'expérience montre que sur l'Azergues une crue peut survenir à pratiquement toutes les saisons et que plusieurs crues majeures peuvent se succéder à un intervalle de temps rapproché.

 

Le maintien de toute notre attention s'impose donc.

 

D'autant plus que la période électorale du printemps 2014 approche, phase potentielle de flottement durant laquelle les éventuels changements d'exécutifs communaux ne doivent pas se traduire par une perte de la culture du risque. Il conviendra en effet d'assurer une transmission de l'information et des outils (PCS, dossier « Vigie crues ») aux nouvelles équipes municipales afin que celles-ci puissent, le cas échéant, faire face dans les meilleures conditions possibles à une éventuelle crise.

 

Le syndicat de rivière sera particulièrement vigilant à ce point et accompagnera les communes durant cette phase transitoire délicate.

 

retour au sommaire


Les publications

Les bulletins

Les guides

Le journal de la zone humide des Monneries à Poule les Echarmeaux

 

Agenda - Bloc-notes

 

 

retour au sommaire